Hypothèses de travail inhérentes à la proposition d'écriture géométrique-fractale

Dachs, Ramon

1. Hypothèse inductive:

Tous les textes possibles se génèrent à partir d'un répertoire limité de structures cognitives élémentaires et leurs combinaisons --configurations qui peuvent être représentées de façon géométrique (et fractale) et formulées de façon algébrique--, qui impliquent un esprit humain assimilable à un espace abstrait, au sein duquel tout processus d'intellection (métalinguistique) peut être analysé de façon topologique.

2. Hypothèse déductive:

Toute "écriture géométrique" est une des réalisations possibles d'une configuration syntaxique géométrique-fractale concrète de signifiants (A) attachée à une variété sémantique-topologique concrète de signifiés (B). Et l'"écriture fractale" qui en résulte est la totalité des réalisations possibles AB.

Voir la présentation officielle de l'Institut Valencià d'Art Modern (IVAM) sur l'exposition "Écriture géométrique, écriture fractale" en catalan, espagnol, ou anglais.

Catalan
Anglais
Espagnol

Bibliographie précédente:

Escriptura geomètrica, escriptura fractal = Escritura geométrica, escritura fractal = Geometric writing, fractal writing / Ramon Dachs; traducción castellana: Tomàs Belaire, English translation: Karel Clapshaw. València: Institut Valencià d'Art Modern - IVAM, 1999. Catalogue de l'exposition (28/9/1999-9/1/2000), qui comprend également les écritures géométriques-fractales en français.

«La poesia, la geometria» / Ramon Dachs. Mètode: revista de difusió de la investigació. Universitat de València. 24 (hivern 2000), p. 60.

«Geometría y poesía: por una poética del conocimiento» / Ramon Dachs. Movimiento actual. Monterrey, N.L. (México). Año 12, nº 118 (abril 2000), p. 29-32.

Traduction en français d'Anne-Hélène Suárez Girard.