Raimon Pelegero
Associació d'Escriptors en Llengua Catalana
Other languages

Raimon commence à chanter en public en 1961 —alors qu'il est encore étudiant à l'Université de València, où il devient licencié en Historie— en même temps et en marge du mouvement barcelonais de la Nova Cançó, auquel il apporte un sytle personnel et différent qui le situe dans une place absolument originale, soit par rapport à ce mouvement, soit par rapport à l'ensemble du monde musical espagnol qui était à la mode à cette époque.

Il chante pour la première fois à Barcelone, au Forum Vergés, en 1962. Sa musique, les mots, sa façon de chanter, produisent un grand étonnement dans le milieu artistique des débuts des années soixante: Al vent, sa première chanson, obtient un succés immédiat.

Le récital de novembre 1966 à l'Institut Chimique de Sarrià, celui de janvier 1967 au Palau de la Música Catalana, celui de mai 1968 à la Faculté de Sciences Économiques de l'Université de Madrid, le récital d'octobre 1975 au Palais des Sports de Barcelona, le seul récital qu'on lui autorisa parmi les quatre qui avaient été programmés au "Pavillon des Sports du Real Madrid" en février 1976, ou les quatre récitals au Palais des Sports de Barcelona en mars de la même anée, et celui de juillet à València, dans le stade du "Levante", le spectacle qu'il a présenté au Palau Sant Jordi de Barcelone le 23 avril 1993, avec le titre "Raimon, 30 ans d'Al vent", les cinq récitals au Palau de la Música Catalana pendent le printemps 1997, sont des moments marquants d'une possible "autobiographie collective". Ce sont des prestations qui sont allées au-delà du cercle des amateurs de la musique et de la chanson pour devenir des phénomènes sociaux.

Point de repère dans la luttee pour la démocratie et contre la dictature, Raimon est un chanteur et un poète qui apporte une voix prope et personelle, loin des modes et des circuits usuels de la musique pop.

Le relief et la vocation internationale de Raimon se manifestent par l'édition de disques et la célébration de récitals un peu partout dans le monde.

Traduction de Miquel Pujadó (Nova Integral 2000)


Al vent (1959)
Traduction de Miquel Pujadó.

AU VENT

Au vent
la face au vent,
le coeur au vent,
les mains au vent,
les yeux au vent,
au vent du monde.

Et tous,
gonflés de nuit,
chercant le jour,
cherchant la paix,
cherchant Dieu,
au vent du monde.

La vie est grande peine;
naître est déjà un grand sanglot,
la vie est-elle donc ce sanglot,
mais nous,

au vent
la face au vent,
le coeur au vent,
les mains au vent,
les yeux au vent,
au vent du monde.

Et tous,
gonflés de nuit,
chercant le jour,
cherchant la paix,
cherchant Dieu,
au vent du monde.



Photographie © Pere Duran; photos de la biographie © Raimon et AELC.




--------------------